Château de Cléron - Haut-lieu de la diplomatie Franc-Comtoise

Bienvenue en la chancellerie de Franche-Comté amis Franc-Comtois et étrangers.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kalvin_vDumb
Sociable


Nombre de messages : 104
Localisation (RRs) : Chaussin
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   Lun 11 Avr 2016 - 20:17

C'est en mission pour la Franche-Comté que le Vicomte appris la nouvelle, la chancellerie recrute. Ses hommes avaient fait suivre les informations les plus récentes de l'agora.

Reculé depuis quelques temps de la vie politique et de la vie comtoise au sens large du terme, le Vicomte tenait désormais à sortir de sa torpeur et à servir à nouveau pour la grandeur comtoise. Fort de son expérience acquise aux grés des mandats comtois successifs, il souhaitait mettre à profit tout cela et qui sait, embrassé une nouvelle facette de sa vie.

Libéré de sa précédente mission, il fit donc le trajet jusqu'au château de Cléron afin de se présenter officiellement au chancelier ou à toutes personnes légitimés à la recevoir. S'avançant vers un page, il s'annonça


- Vicomte Kalvin von Dumb, j'ai exprimé le souhait de rencontrer le chancelier en vue de présenter ma candidature à un poste d'ambassadeur. Ceci faisant suite à l'appel présentement en gargotte comtoise. Est-il possible d'être reçu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cesare
Moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 587
Localisation (RRs) : Dole
Date d'inscription : 29/01/2016

MessageSujet: Re: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   Mar 12 Avr 2016 - 18:41

Cesare se trouvait dans un salon où il était resté suite à un entretien. Rédigeant quelques documents, puisque son matériel était à sa disposition, il travailla dans son bureau de fortune quelques heures durant. Le temps passa et vint le moment pour notre héro de faire le tour des ambassades, afin de se rassurer que ses hôtes ne manquent de rien. Ramassant ses affaires et chargeant le page qui l'accompagnait, il lui ouvrit la porte pour le laisser le précéder. C'est alors qu'il entendit la voix d'un homme raisonner dans les couloirs d'entrée du château. Il semblait, aux oreilles de Cesare, que l'homme en question avait interpelé le page pour demander à être reçu. Le chancelier s'éloigna alors de la porte pour poser les affaires qu'il tenait et alla à la rencontre du nouvel invité, et à la libération du page.

Le bon jour, Monseigneur. Je suis Cesare Copona, le chancelier. Vous me voyez agréablement surpris de vous voir arriver si peu de temps après notre échange épistolaire. Avez-vous fait bonne route? Je vous en prie, venez avec moi dans le salon, où vous pourrez vous refaire si vous le désirez, et où nous pourrons discuter en toute sérénité.


Souriant courtoisement à l'homme, il le laissa entrer en premier pour prendre en aparté le page, lui demandant de simplement poser les documents sur le bureau et de revenir le plus rapidement possible, et de mander un valet pour venir servir les deux hommes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalvin_vDumb
Sociable


Nombre de messages : 104
Localisation (RRs) : Chaussin
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   Mar 12 Avr 2016 - 22:09

L'attente ne fût guère longue, tant mieux, la patience est une vertu certe, mais dans le chef du Vicomte, elle s'accompagne d'une occupation et non d'une errance de l'esprit. Se retournant vers l'homme qui le salua, il sourit en retour, acquiéscant le chef en guise de salut.

- Le Bonjour Chancelier. Kalvin von Dumb, enchanté. nouveau sourire

La route fût bonne, quant à mon état, je suis ici pour un entretien, non pour une cérémonie d'importance quelconque. Or donc, passons outre le rafraichissement si mon état ne vous offusque pas. Une fois l'entretien abouti, quelqu'en soit son issue, j'aurais tout le loisir nécessaire à satisfaire mon confort sous ces mots, la voix se veut enjouée et amical

Il entra donc dans le salon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cesare
Moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 587
Localisation (RRs) : Dole
Date d'inscription : 29/01/2016

MessageSujet: Re: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   Jeu 14 Avr 2016 - 10:08

Cesare rentra par la suite et referma la porte derrière eux. Il prit de quoi écrire et s'installa pour rédiger plus confortablement.

Parfait, nous allons pouvoir commencer. J'aimerais que nous revenions sur votre parcours professionnel. Celui-ci me semble très impressionnant au vu de la lettre que vous m'avez écrite. Sauriez-vous me lister vos fonctions passées et les dates de vos mandats?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalvin_vDumb
Sociable


Nombre de messages : 104
Localisation (RRs) : Chaussin
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   Jeu 14 Avr 2016 - 12:03

S’installant à son tour, il porte la main à son menton, caressant le poil de sa barbe, tout en levant le regard réfléchissant à la question. Après quelques secondes, il posa ses yeux clairs sur le visage de son interlocuteur et répondit

- Je pense avoir commencé en fin d’année 1457 et en début 1458 par deux mandats où j’ai été amené à faire mes armes dans l’arène politique comtoise. J’y ai pris deux postes, remplaçant des conseillers de manière impromptue.

Mais mon premier mandat, ou je fus élu date de mai 1458, où j’ai servi la FC comme Porte-parole. Après la frustration d’un premier mandat non abouti suite à une révolte, j’ai laissé 2 mois s’écouler avant de reprendre un poste de conseiller. Là aussi, il m’a été attribué le poste de Porte-Parole, dans mes souvenirs, je me suis rendu à Luxeuil pour renouer un dialogue rompu avec le conseil.

un nouveau blanc, le regard perdu dans le vide quelque seconde, il sourit à nouveau et repris

- Suite à cela, j’ai entrepris un mandat local. En octobre de cette même année, j’ai été élu maire de Saint-Claude. Un mandat difficile qui remit en question mes compétences de gestions. Par chance, j’ai pu démontrer mes capacités de gestion bien plus tard.

Devant cette expérience malheureuse, j’ai repris ma première lubie, j’ai été nommé Juge en fin d’année 1458, sous le mandat du SeigneurAslan.

En 1459, j’ai erré et voyagé, La Flandre, La Bourgonne, l’Artois, L’Orléans et la Champagne. J’ai servi d’escorte auprès d’un noble lorrain. Cette errance ma fait revenir en Franche-Comté en 1460, où devant mes compétences judiciaires et l’état moribond du barreau comtois, j’ai repris le poste de bâtonnier et mis en perspective un code de déontologie en compagnie des avocats encore actif.

Au bout de quelques mois, l’appel politique et les demandes de vieux colistiers sont revenu à moi, mon retour ne semble pas être passé inaperçu. Je fus élu juge en Septembre de l’année 1460. Je remis ma démission de bâtonnier et mis ma profession d’avocat en attente.


Sourit à nouveau, cette année fut pour lui, un renouveau, humectant ses lèvres, il reprit

- Après ce mandat mouvementé, où je fus très critique envers le conseil en place, j’eu l’opportunité de poussé la liste PEACE, nous étions seul en lice et je fus nommé Franc-Comte. Le mandat fut particulier, une guerre Sainte en Bourgonne, un Empereur qui a choisi de prendre position dans le conflit, le Fatum avec deux armées traversant la FC puis ravageant la Lorraine. J’ai dû faire des choix, certains ont critiqué ma passivité, d’autres ont salués mes prises de positions. Tel est le lot d’un souverain. J’ai choisi le bien-être économique de la FC, plutôt qu’une guerre que nous étions incapable d’assumer.

hausse doucement les épaules, empreint d’un regret certain

- J’ai été approché ensuite par le roi de Lotharingie qui cherchait des nobles et des roturiers du Royaume pour la Diète.

Après quelques mois de réflexion, je posai ma candidature et fût nommé représentant de la noblesse par sa Grandeur Imladris, en avril 1461. L’expérience fût intéressante mais courte, difficile d’assurer un tel travail avec si peu d’acteurs concerné ne pouvait mener qu’à un échec. La Savoie ne s’est jamais montrée intéressée et la roture estimait cela comme une vague chambre sans intérêt à défendre. Après mon mandat de 2 mois, je reviens à la politique comtoise.

J’ai été nommé CAM, puis CAC en juillet 1461. L’économie du Comté était mise à mal après des mandats désastreux et j’ai eu la lourde tâche de redresser le Comté. Le résultat fut tout l’inverse de mon expérience de maire. J’ai eu l’opportunité de prendre des contacts avec des mairies de Champagne et d’Helvétie et des Duché de l’Empire et du Royaume de France.

Dans la foulée de ce succès, je prolongeai l’expérience, où par défiance politique, je fûs nommé à un poste subalterne. Je ne restai guère longtemps au poste de Grand Tribun, mon sens du travail et mon investissement me virent reprendre le poste de CAC et être nommé Régent de FC sous le règne de Riese.

marquant à nouveau une pause, il sourit

- Après un mandat mouvementé, où le parti que je représentai était minoritaire et où la Comtesse se confrontait à ses propres colistiers, j’ai pris le temps de me recentrer et ait rejoint un nouveau parti.

En 1462, je soutiens la liste ARC et fût à nouveau élu au conseil. On m’attribua le poste de Juge le temps de 3 jours, puis suite à un remaniement, celui de CAC.

Après ce mandat, je pris soin de décrocher l’engagement politique au sens strict, préférant mettre mes compétences en agora.

J’ai repris mon poste d’avocat et j’ai également assuré la Présidence du Bureau du Droit, ou j’ai eu charge de proposer une révision de la constitution comtoise en un coutumier...

Les choses se sont abandonnée d’elles-mêmes, j’ai repris la route, je me suis rendu en Bretagne, pour revenir ici suite à une levée de ban.

Depuis, ce dernier mandat, je n’ai plus eu de charge, ni repris un investissement politique quelconque, jusqu’au jour d’aujourd’hui, où je me présente devant vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cesare
Moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 587
Localisation (RRs) : Dole
Date d'inscription : 29/01/2016

MessageSujet: Re: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   Lun 18 Avr 2016 - 12:02

[pardon pour l'attente]

Cesare rédigeait sur son parchemin le résumé du parcours de l'homme qui était devant lui. Plus son poignet devenait douloureux, et il était impressionné.

Vous avez mené une vie bien riche ! Je vous envie un peu, je vous l'avoue.

Il sourit avant d'enchaîner.

Bien. Avez-vous déjà reçu des distinctions? Des médailles, promotions... anoblissements Etc. Et en parlant d'anoblissement, pourriez-vous me donner vos titres ainsi que vos résidences?

Avez-vous déjà eu une histoire avec la justice? Que ce soit en tant qu'accusé ou plaignant... Même si j'ai déjà noté que vous avez été avocat. Quel genre d'affaires avez-vous déjà défendu?

Quelles sont vos affinités avec les langues?

Enfin deux dernières questions : Quelles sont les provinces que vous affectionnez le plus et où vous pensez que vous vous plairiez à travailler?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalvin_vDumb
Sociable


Nombre de messages : 104
Localisation (RRs) : Chaussin
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   Lun 18 Avr 2016 - 12:37

- Ma vie n'est que le reflet de mes disponibilités et de mon engagement. Elle est riche car j'ai fais en sorte qu'elle le soit. Je ne doute pas qu'à votre tour, vous soyez en mesure de prétendre à cette richesse.

acquiesçant du chef pour appuyer ses propos, il écouta ensuite les questions suivantes, puis fronçant les sourcils devant celles-ci, soupira légèrement avant de répondre

- Concernant les distinctions, médailles, promotions et autres reconnaissances. Oui, j'en ai eue. Quelques médailles pour avoir servis la Franche-Comté. De la Défense de Dole, à la participation à la guerre contre l’Helvétie.

Nouveau léger soupire

- Je reconnais y accorder peu d'importance, il s'agit d'un devoir, non d'une volonté. La reconnaissance n'est pas toujours nécessairement soumise à un bien matériel selon moi.

Il sourit et repris

- j'ai également souvenir d'une vague distinction royale, mais la Lotharingie n'existant plus, je ne penses pas que cela soit d'une grande importance. En outre, j'avoue avoir omis de garder une trace de cela.

Laissant un instant, le silence s'installé, il enchaîna

- Concernant mes titres, j'ai hérité de la gestion du Vicomté de Chaussin, suite à mon mandat de Franc-Comte et la Franche-Comté salua mon travail de CAC sous la mandature de Krän, en ajoutant à ma responsabilité la Seigneurie de Baumes Les Dames.

place aux affaires judiciaires maintenant

- Mon devoir d'avocat est avant tout un devoir de conseil, j'ai défendu l'un ou l'autres malandrin, voir innocent pour diverses affaires, allant de la Haute trahison à de simple affaire de spéculation. La plus part du temps, je clôturais les affaires en médiation, sans passer par le tribunal. Je dois avouer que la complexité du code comtois offre souvent l'opportunité de retourner l'accusation contre elle.  

libérant un léger rire à ses propos, il reprit

- un brigand, maire de Pontarlier par la force, a jugé bon de me tenir un procès pour autre trahison. Je penses que c'est là, la seule affaire judiciaire à laquelle j'ai du faire face, pour le peu que vous la considériez comme tel.

la question suivante est certainement la question la plus fâcheuse pour lui, et c'est tout honnêtement qu'il répondit

- j'ai de vague notions, enfin, j'ai des notions dans la langue néerlandaise, mais je ne la pratique guère, j'en ai peur. Hormis cela, le Français essentiellement.

Vient la fin de l'entretien visiblement et deux questions auxquelles il ne s'était pas vraiment préparé.

- A la première, la seule réponse qui me vient est que mon désir est avant tout de servir ma Province.
A la seconde, je n'ai pas de réponse à formuler, mais j'ai néanmoins une curiosité pour les Béarns et ses duchés voisins. Pour la simple raison qu'il me semble si éloignés que nous n'en entendons pas parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cesare
Moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 587
Localisation (RRs) : Dole
Date d'inscription : 29/01/2016

MessageSujet: Re: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   Lun 18 Avr 2016 - 20:55

La reconnaissance n'est certes pas soumise à un bien matériel, néanmoins lorsque nous recevons un de ces biens c'est un gage éternel de reconnaissance. Et puis c'est bon pour un dossier de noter que la personne a su faire ses preuves par le passé.

Pour ce qui est du procès que vous avez vécu : oui, je considère cela comme une affaire judiciaire. Le fait que la seule fois où vous avez été mis en procès a été fait contre les lois et par un brigand montre que vous êtes une personne droite. Je souligne donc ce fait, pour rajouter de la valeur à votre candidature.

Très bien... Une dernière petite chose : comment vous décririez-vous?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalvin_vDumb
Sociable


Nombre de messages : 104
Localisation (RRs) : Chaussin
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   Mar 19 Avr 2016 - 11:05

Mal à l'aise devant la dernière question, il esquisse un légère grimace, avant de répondre

- Voilà une question délicate, la perception de ma personne n'est pas toujours la perception d'autrui. J'aime à penser que ce genre de question devrait s'adresser à d'autre qu'à la personne concernée.


bouge légèrement sur son siège réfléchissant

-Je vais néanmoins essayer de me prêter humblement à l'exercice. J'estime être une personne dans l'ensemble posée et réfléchie. Je sais néanmoins imposé mes idées et ma présence quant il est nécessaire. J'ai pour habitude d'être discret et attentif, avant d'être affable. Certains iront jusqu'à dire que je suis trop sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cesare
Moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 587
Localisation (RRs) : Dole
Date d'inscription : 29/01/2016

MessageSujet: Re: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   Mar 19 Avr 2016 - 11:32

Cesare restait impassible bien qu'il voyait le candidat mal à l'aise. Il tenta néanmoins un sourire qu'il voulait réconfortant.

Je sais que c'est là le plus difficile des exercices que je demande. Mais je trouve néanmoins qu'une phase d'autocritique permet une meilleure perception de notre personne pour les autres : car cela répond à la question "comment la personne se voit par rapport à comment nous la voyons?".

Il laissa planer un petit silence dans lequel il terminait sa rédaction.

Je tiens à vous remercier pour cet entretien. Il peut paraître à d'aucuns comme un interrogatoire, je le conçois. Mais le fait est que vous avez su répondre à toutes mes questions. Bien, l'entretien est à présent terminé. Je vous laisse relire et me dire s'il est des modifications que vous voudriez apporter. Si vous êtes en accord avec tout ceci, je vous invite à dater et signer pour faire foi de votre consentement quant à la possible utilisation de ce document dans le cadre de la diplomatie uniquement.

Il lui tendit alors le parchemin.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalvin_vDumb
Sociable


Nombre de messages : 104
Localisation (RRs) : Chaussin
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: Re: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   Mer 20 Avr 2016 - 22:32

prenant le parchemin, il y jeta un regard, prenant ensuite une plume qu'il trempa dans l'encre afin de signer tout en parlant

Spoiler:
 

- Voilà, je penses que tout est en ordre. Quel est la suite ?
il posa son regard sur le Chancelier, curieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cesare
Moulin à paroles
avatar

Nombre de messages : 587
Localisation (RRs) : Dole
Date d'inscription : 29/01/2016

MessageSujet: Re: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   Ven 22 Avr 2016 - 11:57

Cesare sourit à l'homme.

La suite... Et bien, Excellence, vous recevrez très prochainement votre patente, et vous pourrez vous mettre au travail aussitôt. Je vous souhaite la bienvenue au sein de l'équipe diplomatique franc-comtoise, Excellence.

Si vous voulez bien m'excuser, je vais de ce pas rédiger votre accréditation.


Cesare se leva et s'inclina, restant encore un instant si son interlocuteur avait besoin de rajouter quelque chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Chaussin au vaste monde, il n'y a qu'un pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ludmilla ? Vous n’êtes, après tout, qu’un minuscule individu dans le vaste monde...
» Perdues dans un vaste monde
» Olympe£ Si on devait mettre un point rouge sur la tête de tous les cons, le monde serait un vaste champs de coquelicot !
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château de Cléron - Haut-lieu de la diplomatie Franc-Comtoise :: Accueil :: Salon d'accueil-
Sauter vers: